Accident du travail

Staplerfahrer Klaus, le cariste en folie

Rien de moins drôle a priori que les chariots élévateurs et les bonnes pratiques associées. Pourtant, ce film allemand nous démontre le contraire avec un humour très instructif.

Rien de moins drôle a priori que les chariots élévateurs et les bonnes pratiques associées. Pourtant, ce film allemand nous démontre le contraire avec un humour très instructif.

Les chariots élévateurs sont soumis à une réglementation sévère en matière de contrôles par des organismes agrées et leur usage en est aussi réglementé : l’employé ne pourra le conduire qu’à la condition expresse que son employeur lui délivre une autorisation de conduite.

Généralement, l’employeur fait passer au préalable à son employé le CACES, Certificat d’Aptitude à la Conduite en Sécurité.

Ce certificat délivré par des centres de formation spécialisés (SOCOTEC, APAVE et autres) lui garantit plus ou moins que son employé possède les compétences requises et sert d’argument à la délivrance de l’autorisation de conduite.

Dans la vidéo suivante, un grand classique, produite par un organisme allemand, nous avons affaire à Klaus.

Klaus est « staplerfahrer », cariste in french.

Nouvel embauché qui malgré l’autorisation de conduite délivrée par son employeur et une prise de poste a priori normale, Klaus va peu à peu enchaîner toutes les bourdes possibles et imaginables à la faveur des différentes demandes qui lui seront adressées.

Finalement  cela se conclura dans une apothéose digne des meilleurs films gores.

Sans spoiler l’intrigue, la situation se dégrade lorsque Klaus reçoit vers 2’30 une demande de la part de son collègue ou de son supérieur qui le met en conflit avec les consignes de sécurité applicables.

A cet instant, le choix se pose.

Et c’est bien là, souvent, la genèse de nombreuses fêtes du slip : l’obéissance à un ordre (injonction) pourtant paradoxal, le désir d’adhérer à une équipe, d’appartenir à un groupe, etc.

Bref, si les phénomènes de régulation sont inévitables dans les interactions sociales, il est en effet impossible de suivre toutes les procédures à la lettre dans la mesure où la réalité est multiforme et nécessite une adaptation constante, quel choix faire ?

La politique générale de l’entreprise qui ne doit pas rester de la poudre aux yeux et la qualité de l’organisation du travail restent donc des éléments déterminants pour éviter une normalisation de la déviance, réduire les risques et pour protéger les individus des mauvais choix sans pour autant leur enlever leur liberté et leur initiative qui sont indispensables à la performance.

Cette vidéo d’information est traitée sur le mode de l’humour mais n’en reste pas moins très instructive et efficace.

Attention, vidéo pouvant être hilarante (tout dépend de votre humour), regardez avec prudence si vous êtes au bureau.

Dom. CECCHINI

(5 commentaires)

Répondre à Anonyme Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :